top of page

Augmentation du salaire minimum des travailleurs agricoles étrangers

Le salaire minimum des travailleurs étrangers temporaires dans le secteur agricole a connu une augmentation de 6,4 %, suscitant des interrogations sur l'équité par rapport aux autres travailleurs du Québec, dont le taux horaire est désormais inférieur.





Désormais fixé à 15,17 $ de l'heure pour les travailleurs agricoles étrangers temporaires, le salaire minimum dépasse celui des autres travailleurs qui est de 14,25 $. Cependant, cette disparité devrait être de courte durée, car le gouvernement du Québec devrait bientôt annoncer une nouvelle augmentation du salaire minimum pour tous les travailleurs, qui prendra effet en mai prochain.


Cette hausse de 6,4 % du salaire minimum pour les travailleurs agricoles étrangers temporaires pour l'année 2023 est attribuée à l'inflation, selon le ministère de l'Immigration du Québec.

Michel Brien, président de l'Union des producteurs agricoles (UPA) en Estrie, estime que l'État devrait soutenir financièrement certains producteurs agricoles pour qu'ils restent compétitifs malgré cette augmentation du salaire minimum.


Il souligne que cette augmentation entraîne une hausse des coûts de production. "Les denrées agricoles font partie d'un marché mondial. Chaque fois que les coûts de main-d'oeuvre augmentent, cela de répercute inévitablement sur le prix des aliments", explique-t-il.


Cependant, il juge cette hausse insuffisante, plaidant pour un salaire minimum de 18 $ de l'heure, qu'il considère comme le seuil minimum pour permettre aux travailleurs de subvenir à leurs besoins.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page