top of page

IRCC prévoit accueillir jusqu’à 1,4 million d’immigrants d’ici 2025

Par Mikael Charette LL. L. | JD | LLM et Lydia Tensaouti

Le Plan d’immigration 2023-2025 est bon pour le Canada. Il aidera les nouveaux arrivants qui attendent depuis longtemps pour s’établir au Canada, les employeurs qui ne sont pas en mesure de pourvoir les postes vacants et les travailleurs qualifiés qui cherchent à faire la transition vers de nouvelles carrières qui contribuent à une économie à faibles émissions de carbone.


Le 1er novembre 2022, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) annonçait son plan ambitieux visant à accueillir 500 000 immigrants par année d’ici 2025. Le gouvernement fédéral investit 1,6 milliard de dollars sur six ans pour traiter et régler ces nouveaux résidents permanents.


Il y a 1,49 million de demandes de résidence permanente et de citoyenneté dans la machine à traitement fédéral. Le gouvernement fédéral investit donc 50 millions de dollars de plus par année pour remédier à l’impasse actuelle en matière d’immigration au cours des deux prochaines années. Ceci s’ajoute aux 500 millions déjà ajouté aux budgets d’opération de IRCC en 2022. Ce financement vise à appuyer le traitement administratif à l’échelle fédérale et à aider les organismes qui fournissent des services d’établissement dans les provinces.


Selon un article récemment publié par l’Institut C.D. Howe, le Canada est également aux prises avec une grave pénurie de main-d’œuvre pour les travailleurs à compétences numériques et les travailleurs des secteurs du STIM. Bien que cette pénurie de main-d’œuvre touche toutes les industries, des professionnels de la santé aux travailleurs de la construction et surtout aux travailleurs des STIM. En octobre dernier, Statistique Canada révélait constater que plus de la moitié de toutes les entreprises canadiennes ont signalé des lacunes en matière de compétences dans leur main-d’œuvre. Le gouvernement fédéral investit 250 millions de dollars sur cinq ans à compter de 2023-2024 pour créer Le Centre de Formation en emplois durables et un volet d’emplois durables dans le cadre du Programme de Formation et d’Innovation en Milieu Syndical. Ces initiatives de formation permettront à 35 000 travailleurs qualifiés de faire la transition vers des emplois qui contribuent à l’objectif du Canada de se décarboniser d’ici 2050.


Cela étant dit, l’arriéré s’aggravera dans la province francophone du Québec avec ce nouveau plan. Le gouvernement fédéral s’attendrait à ce que le Québec absorbe 115 000 des 500 000 nouveaux arrivants annuels. Cependant, le premier ministre de la province, M. Legault, affirme que la province ne peut pas accepter plus de 50,000 immigrants par année, citant des préoccupations liées à l’enseignement du français aux nouveaux arrivants. Le gouvernement fédéral promet dans son plan de créer des programmes spécifiques pour les francophones hors Québec et ainsi bénéficier aux communautés francophones hors Québec.


Pendant la réponse à la COVID-19, IRCC est parvenu à ses cibles en facilitant l’accès des personnes présentes sur le territoire canadien à devenir résidents permanents. Maintenant, et pour les 3 prochaines années, nous verrons une véritable amélioration dans la fonte des inventaires de dossiers. Cela signifiera de vrais nouveaux travailleurs dans l’économie canadienne, une aide réelle pour les familles qui attendent que les grands-parents viennent aider avec leurs petits-enfants, de vrais étudiants qui vont devenir des travailleurs actifs de notre économie et finalement réduire nos problèmes récurent de main-d’œuvre. C’est ce dont notre économie a désespérément besoin.


Qui en profite : les personnes qui attendent de longues années pour s’établir au Canada et les employeurs qui ne sont pas en mesure de pourvoir aux emplois du futur. Les gens de métier spécialisés qui cherchent à changer d’emploi ont également à gagner, tout comme les employeurs du secteur des énergies renouvelables qui ont de la difficulté à pourvoir aux nombreux postes requis pour l’économie de demain. Plus important encore, la société canadienne en profitera, grandira et deviendra plus forte. L’ouverture de nos portes sera bénéfique pour les familles, les travailleurs et les employeurs à travers le pays.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page